jeudi 16 novembre 2017

Jean-Paul Desbiens alias le frère Untel

Bien des gens d’un certain âge se souviennent du Frère Untel, d’autres un peu plus jeunes qui s’intéressent à l’histoire du Québec en ont peut être entendu parler puisqu’il a laissé sa marque dans notre système d’éducation en plus d’avoir provoqué des changements avec ses critiques constructives.



Jean-Paul Desbiens est né en 1927 à Métabetchouan. Il est entré en communauté pour devenir frère mariste en 1944 où il a porté le nom de frère Pierre-Jérôme. Diplômé en philosophie de l’Université Laval, il a enseigné par la suite dans sa région natale, au Lac Saint-Jean et ailleurs.

Il a fait ses débuts comme écrivain sous le pseudonyme de Frère Untel.  Son livre  "Les insolences du frère Untel" a été une critique sur la langue, la religion  et l’enseignement québécois en plus de proposer des pistes de solution. Malgré que le clergé ait essayé d’empêcher la publication de son livre, celui-ci fut bien accueilli auprès de la population et un succès de librairie.

Passionné de la langue française, il déplorait le fait que le "joual" était la langue parlée et écrite au Québec et il n’hésitait pas à dénoncer ce fait  par ses écrits. Il critiquait également l’Église tout en étant profondément croyant.


Les autorités religieuses réagissaient mal aux affirmations du frère Untel et le clergé  l’obligea à s’exiler outremer où  il poursuivit  par la suite ses études de doctorat en Suisse. À son retour d’Europe en 1964, le ministère de l’éducation québécois lui a offert un poste de conseiller spécial.  Il contribua à plusieurs changements dans le système d’éducation ainsi qu’à la création des Cégeps.

L'année 1960 fut le début de ce qu’on appelle la "révolution tranquille" et le frère Untel en tant que philosophe, enseignant, écrivain, critique, religieux… a pu participer aux grands changements et son œuvre a été reconnu pour sa grande valeur historique tout en étant encore actuel.


Jean-Paul Desbiens s’est mérité plusieurs récompenses, doctorats honorifiques ainsi que l’Ordre du Gouverneur du Canada.


Décédé à Château-Richer en 2006, à l’âge de 79 ans  à la suite d’une longue maladie et fut inhumé dans le lot des frères maristes de Desbiens au Lac Saint-Jean.







crédit VIDÉO: webtélé ECDQ
"Appartenance et liberté;la pensée du frère Untel"



Sources :


mercredi 1 novembre 2017

Le projet d'un pont ferroviaire à Dolbeau-Mistassini… suivi 2017


À Dolbeau-Mistassini / crédit photo Le Quotidien
La portion de la  ligne ferroviaire à Dolbeau-Mistassini n’était plus entretenue et non fonctionnelle depuis la fermeture temporaire de l’usine Résolu en 2009. 

Ces dernières semaines, le CN vient tout juste de remettre en état les rails qui relient l’usine Résolu jusqu’à Normandin pour permettre de nouveau le transport de marchandises.

Cette réalisation est de toute évidence très intéressante pour la papetière de Dolbeau et la scierie de Mistassini qui pourront réduire les coûts d’expédition pour leurs produits et leur permettra de demeurer concurrentielles sur le marché.  

Intéressante également pour le milieu  puisque des emplois sont conservés dans le secteur. 

La reprise du transport par train pourrait aider également à concrétiser le projet de pont ferroviaire sur la rivière Mistassini, projet évalué à 35 millions, tel que proposé il y a plusieurs années ainsi que celui d’aluminerie et de transport de minerai… 

Avec ou sans aluminerie, avec ou sans le transport de minerai, la réalisation du pont ferroviaire  aiderait grandement plusieurs aspects de développement du milieu.   

D’ailleurs le maire de Dolbeau-Mistassini, M. Richard Hébert, avait déclaré en  août 2015 que "en cas d’urgence, le pont ferroviaire pourrait être utilisé par les automobilistes.  La Ville et la MRC voudraient que les motoneigistes et quadistes s’en servent". 

Comme l’industrie touristique du secteur aurait grand avantage à faciliter l’accès aux adeptes de motoneige et de quad, cette proposition du maire n’est pas négligeable. 

Soulignons également  le fait que les villes fusionnées de Dolbeau et de Mistassini sont reliées par 2 ponts qui traversent les deux grandes rivières Mistassibi et Mistassini.  
Si par exemple, la fermeture du pont de Dolbeau devait se produire, une complication certaine pour la circulation serait à prévoir au nord du Lac.  Dans ce cas, pour une question de sécurité, un pont ferroviaire qui traverserait la Mistassini pourrait empêcher des problèmes de circulation automobile éventuels.

Plusieurs autres services pourraient également aller de l'avant si ce pont ferroviaire devenait une réalité...




Souhaitons que les gouvernements autorisent  très bientôt la construction du pont ferroviaire sur la Mistassini.  
            
…à suivre



Sources :
Le Quotidien




En complément, des photos et vidéo de Mme Manon Tremblay "publiées sur facebook".  
Voici les liens "facebook" cliquables:





 

       Également publié sur le Blogue des Bleuets:


Le pont ferroviaire de Dolbeau-Mistassini.... pour bientôt? (projet2013)




Mise à jour 2 novembre 2017




mercredi 18 octobre 2017

A l'agenda...



Au Lac St-Jean,  ÉLECTIONS PARTIELLES (FÉDÉRAL)
23 octobre 2017



HALLOWEEN
31 octobre 2017 / Certains événements en lien avec cette coutume se déroulent dans les journées précédentes.

- Cette année, Décorez une citrouille turquoise et Offrez des gâteries non alimentaires.

Citrouille turquoise:   l'initiative pour les enfants allergiques. À   l'halloween, les enfants atteints d'allergies alimentaires visiteront les maisons qui ont une citrouille turquoise.



CHANGEMENT D'HEURE 
Le retour à l'heure normale se fera dans la nuit du 4 au 5 novembre 2017 au Québec.  À 2h du matin, nous reculerons donc l'heure pour un retour à l’heure normale de l’est (ou heure d’hiver) et gagnerons une heure de sommeil.



ÉLECTIONS MUNICIPALES
5 novembre 2017


PNEUS D'HIVER
Jusqu'au 15 décembre pour équiper  tous les véhicules de promenade immatriculés au Québec de pneus d'hiver.
OBLIGATOIRES DU 15 DÉCEMBRE AU 15 MARS INCLUSIVEMENT










Déjà publié sur le BLOGUE des Bleuets du Lac St-Jean :






dimanche 8 octobre 2017

Souvenirs d'une première vacance estivale au Lac St-Jean / Témoignage





Un grand merci à  Pégé, un Saguenéen qui a l’amabilité de nous partager quelques souvenirs de son enfance lors d'un séjour de vacance familial à Chambord.   

 Voici son témoignage :





Souvenirs de ma première vacance estivale au Lac-St-Jean

Je devais être âgé de 11-12 ans et avec  la complicité de mes parents, j’allais faire une première visite chez mon grand-père paternel.  Je me préparai donc fébrilement à réaliser ce court mais combien merveilleux voyage qui comblait l’imaginaire d’un jeune avide de grands espaces et de nouvelles découvertes.

Le temps venu, un premier circuit d`autobus m’amenait d`Arvida à Jonquière, puis une petite marche jusqu`au terminus de la rue St-Hubert afin de débuter mon périple estival au Lac St-Jean.  Sur le parcours, les nombreux paysages campagnards me fascinaient  et me faisaient rêver. Le temps n`existait plus pour moi  et soudain après une longue courbe routière, le petit village de Chambord devenait réalité et semblait m`accueillir à bras ouverts...

Chambord   /   crédit photo: révolution saglac
Premier arrêt chez des parents du côté de ma mère, dans une immense maison, située en face de l`église, malheureusement maintenant disparue.  Un premier contact familial et ensuite une visite gourmande obligée dans le grand jardin afin d’y savourer quelques belles framboises bien mûres et de délicieuses gadelles rouges (groseilles).  Un cousin de mon âge me fait visiter l`étable  avec ses animaux et sa senteur particulière et inhabituelle qui chatouille inévitablement mes narines citadines. Je me souviens aussi de la cage aux renards, vestige semble-t-il d`une mode à aspect financier qui aurait ‘’mal tourné’’ où deux, trois bêtes prisonnières semblant bien malheureuses. Par la suite, une promenade dans le ¨chemin des vaches¨ d’où on pouvait admirer tout au loin le majestueux Lac et  poursuivre notre trajet jusqu’au cimetière du village afin d`y sentir quelques belles fleurs odorantes.


Vers la fin de l`après-midi, un oncle du côté paternel arrive en voiture tirée par un cheval et rien de moins.  Tranquillement, à petits trots, je quitte ce coin hospitalier pour me retrouver à nouveau en pleine campagne et apercevoir, déjà au loin, la maison située du côté droit de la route, juste avant le chemin menant à ce que l`on appelle la Pointe de Chambord, là où habitait  mon grand-père Cénérus Girard.


Ligne de chemin de fer à Chambord /
photo archives nationales

En arrivant, des accolades de circonstance avec mes hôtes accueillants qui habitaient une bâtisse sombre entourée de quelques rosiers anciens odorants suivies d’une promenade pour découvrir l’existence d’une ancienne  et minuscule chapelle  qui leur servait alors à entreposer des grains pour ensuite observer des porcs se vautrant avec bonheur dans une petite marre de boue tout près ainsi  qu’un grand jardin bien entretenu et juste à côté de longs plants de tabac que mon grand père cultivait, avec amour,  pour ses besoins personnels. Il y avait aussi  une grande et belle étable, toujours avec sa senteur de purin, mais très propre, un poulailler où jacassaient à qui-mieux-mieux des dizaines de poules et des champs à perte de vue limités par  une ligne de chemin de fer et tout près, cette fois-ci,  j’ai pu admirer la beauté hypnotique et l’immensité du Lac-St-Jean !





Je me souviens aussi  d’un beau dimanche matin lumineux où  des paroissiens endimanchés, à bord de bogheis ou grandes calèches à doubles sièges recouverts de toile, venaient de la Pointe de Chambord se dirigeant, à petits trots, vers l`église du village. 


De beaux souvenirs heureux et inoubliables malgré les nombreuses années écoulées qui continuent toujours à me faire rêver de ce beau coin de pays que j’ai fait le mien, appelé le Lac-St-Jean...

Pégé



Photo de famille Girard  - 1930
Cénérus Girard: dernier à droite de la deuxième rangée (encadré).
P.-S.  Anecdote cocasse et inédite rapportée par l’auteur du texte,  Pégé :   
 5 filles Girard, au milieu de la troisième rangée,
mariées avec 5 frères Tremblay de la 4ième rangée…
un fait quand même assez rare.

Sources:
-Texte signé Pégé.




Encore une fois merci à Pégé pour m’avoir fait confiance en me permettant de publier une partie de ses souvenirs d’enfance, ici, sur le Blogue des Bleuets.

Le Saguenay / Lac Saint-Jean est une grande région où les racines des Saguenéens et celles des Bleuets s’entremêlent et permettent aux souvenirs du passé d’agrémenter notre présent et favorisent ainsi son développement.




lundi 2 octobre 2017

Qu'est-ce qui se passe en octobre? / Message de bienvenue








En octobre, nous bénéficierons d’un jour férié   
lundi le 9 octobre à l’occasion de  l’Action deGrâce




Féérie des Couleurs au 
Mont Lac Vert d’Hébertville, 
détails en cliquant  ICI.











À la fin du mois, ce sera l’Halloween qui réjouira les enfants qui pourront revêtir leurs déguisements pour faire la cueillette de friandises et  participer aux activités thématiques. 

Pour un aperçu de quelques activités d'Halloween, cliquez  ICI.



L'événement de La Maison en bas d'la Côte.
Cette année encore, la Maison en bas d’la Côte à Saint-Eugène- d’Argentenay organise une soirée d’Halloween et  ouvrira ses portes à tous les braves âgés de 13 ans et plus, qui visiteront la maison hantée. Les profits seront versés au groupe Espoir ainsi qu’à  la Ligue d’Improvisation Dolmissoise.  C’est un rendez-vous le dernier vendredi du mois d’octobre  (27 octobre 2017, de 18.30 à 22.30h) à la Maison en Bas d’la Côte.
Page fb Maison en bas d’la Côte, cliquez  ICI








Également publié sur le Blogue des Bleuets:


Action de Grâce, cliquez ICI.

Maison en bas d'la côte, cliquez ICI.


Halloween; origine, tradition, déguisements, décorations, symbole… cliquez ICI.











Bienvenue aux nouvelles abonnées à ce Blogue!

Merci à Mathilde Paulat ainsi qu’à Mona Savard pour avoir pris le temps de vous inscrire à ce site et  c’est avec un grand plaisir que je  déroule le tapis rouge pour vous y accueillir.

La grande famille du blogue dénombre maintenant 176 membres…… 😊 

Vous pouvez prendre connaissance du contenu de ce blogue à votre convenance et marquer votre réaction suite à la lecture de chacun des billets publiés (en cochant une des trois cases, juste en bas de cette publication) ainsi que laisser vos commentaires si vous le désirez. Ceux-ci se font rares mais sont toujours très appréciés.

Un petit raccourci pratique: Après avoir lu un billet, un seul clique sur la photo de présentation, en haut de la page active (sur la phrase *Le blogue des Bleuets du Lac Saint-Jean*) pour revenir directement aux publications des plus récentes  aux plus anciennes.  Vous remarquerez aussi les divers onglets, en haut de cette même page, pour rejoindre plus facilement certains thèmes.

Bon automne à tous, mes salutations et au plaisir de lire vos commentaires!


La Jeannoise








mercredi 20 septembre 2017

L’automne au Lac…




La saison idéale pour les contemplatifs, les actifs ainsi que pour les chasseurs sportifs.

L’automne au Lac Saint-Jean est une de mes saisons préférées à cause des couleurs, des odeurs, des changements qui brisent la monotonie et c’est aussi un divertissement auditif ( par les cris des oies et des bernaches... bien sûr). 





Particularités



À Métabetchouan


La coloration de certains arbustes, de quelques conifères(mélèzes) et des feuillus.

On remarque aussi  la brume matinale, des couchers de soleils magnifiques...

Crédit photo Normand Hunter


Le passage  des oiseaux migrateurs (bernaches et oies) qui se déplacent en formation dessinant un  V et qui viennent séjourner temporairement dans les champs et sur les cours d’eau avant de retourner au sud.

Les agriculteurs qui s'activent à compléter leurs récoltes dont celle des pommes de terre qui est une culture importante au Lac.

Les champs de canneberges qui se font inonder en octobre pour faciliter la récolte.

La coloration rougeâtre des plants de bleuets dans nos nombreuses bleuetières.
Crédit photo: Vols panoramiques Lac Saint-Jean

Crédit photo: Vols panoramiques Lac Saint-Jean

Étant donné que la région est une plaine, on peut facilement admirer les lots de terres agricoles qui bordent le lac ainsi que les nombreuses plages.

À partir de plusieurs points de vue on peut admirer l’immensité du Lac St-Jean, en autres au belvédère du Camp Musical du Saguenay/Lac St-Jean à Métabetchouan ainsi qu’au belvédère situé sur la route régionale à Chambord ainsi qu'à vol d'oiseau.

Bref, à l’automne c’est beau et ça sent bon, c'est le temps idéal pour les activités en plein air!


Couleurs automnales 2017 - crédit photo Normand Hunter 

  



Quoi faire? 

-     Randonnées pédestres dans des sentiers aménagés partout dans la région, vélo de route et de montagne, rafting, équitation, promenades en véhicules tout terrain etc…..


-     Quelques symposiums de peinture se tiennent à l’automne où on peut admirer et se procurer les œuvres des artistes ainsi que des activités sous le thème de la                                     féerie des couleurs qui se tiendront à Mont Lac Vert                                           d'Hébertville.


-   La chasse aux petits et gros gibiers. Où chasser?  Principales règles de la chasse sportive au Québec en cliquant ICI.



 -

-                                                       



Parlons de la chasse  


Chasser… une histoire naturelle tout en respectant les principes de la conservation de la faune.

Depuis le début de l’humanité, les hommes ont chassé premièrement pour se nourrir et subsister et par la suite après la venue de l’agriculture et de l’élevage, certains ont continué par plaisir.  

Des hommes et des femmes ont senti le besoin de renouer avec les coutumes ancestrales et retrouver les émotions vraies en contact avec la nature avec tout ce que ça comporte en affrontant le froid, l’humidité, la fatigue, la déception souvent, pour être soi-même et se confronter au naturel loin de la modernité… tout un contraste avec la vie au quotidien.







► Pour ceux qui se questionnent sur la pertinence de la Chasse en 2017, voici un document qui peut répondre à certaines interrogations :  








Au Lac, nous avons trois grands territoires de chasse et pêche et de plein-air appelés Zec (Zone d’Exploitation Contrôlée).

Chalets, refuges, yourtes et  camping et formule prêt-à-camper sont disponibles à travers le réseau des Zec avec des tarifs abordables.
Nous pouvons aussi y pratiquer la Chasse (en saison), la pêche (en saison) ainsi que nos activités plein-air préférées dans chacune des Zec du Lac St-Jean que voici :


-      Zec de la Lièvre:   (près de Sainte-Hedwidge et de Roberval)


* Chasse petits et gros gibiers 
 Espèces + Tarifs dans les ZEC:  cliquez ICI.*


Source:  https://www.reseauzec.com/le-reseau/zec





-  Guide de Chasse à l'Oie des Neiges et à la Bernache du Canada disponible chez  A Doré le Lac& Bernaches





MISE À JOUR - 26 septembre 2017
Records de chaleur 

Chez-nous, aucune période de grande chaleur pendant l'été 2017 mais depuis une semaine nous vivons un début d'automne chaud et ensoleillé qui ne passe pas inaperçu puisqu'avec le 31'C atteint  hier,  25 septembre, on  a battu le record de chaleur de  l'année 2007 où il a fait 27,4'C.

Depuis quelques jours on observe donc un achalandage sur les plages, piscines, etc....

Mais comme toute bonne chose a une fin, la fraîche et des périodes de gel au sol vont revenir sous peu.

Consolons-nous, nous bénéficierons peut être aussi d'un été des Indiens.... ça serait la "cerise sur le sundae".

Source: Environnement Canada












Pour quand 
le changement d’heure?



On passera à l'heure d'hiver dans la nuit du 4 au 5 novembre 2017. On recule l'heure d'une heure à 2h du matin pour revenir à l'heure normale de l'Est.








Calendrier des saisons 2017