Pages vues le mois dernier

mercredi 30 janvier 2013

Le jour de la moufette s'en vient (Au Zoo de St-Félicien)


2 février 2013 − Le jour de la moufette     

Dès 11h, invitation à venir célébrer le retour de la lumière, la Chandeleur. Ernest, la moufette du Zoo, prédira l’arrivée du printemps. Fêter la Chandeleur à l’espace foyer du Boréalium en se régalant de crêpes nappées de sirop d’érable.




L'hiver au Zoo, une sortie en famille inoubliable.
 
Vous pouvez suivre « Les Bleuets du Lac St-Jean » sur la page Facebook https://www.facebook.com/LaPageDesBleuetsDuLacSaintJean
                                          ....il pleut ici........

dimanche 27 janvier 2013

Bienvenue au nouveau membre du Blogue des Bleuets!!!


 
Bienvenue à   M. Viateur Leclerc!

Je suis honorée de vous accueillir et je déroule le tapis rouge pour vous



Vos commentaires sont les bienvenus et vous pouvez aussi marquer votre Réaction  suite à chacun des billets publiés!

Au plaisir de vous lire et vous pouvez suivre les Bleuets aussi sur la page facebook :
https://www.facebook.com/LaPageDesBleuetsDuLacSaintJean


                                               À bientôt!


 

 

samedi 26 janvier 2013

Le pont ferroviaire de Dolbeau-Mistassini.... pour bientôt?


En 2009, La MRC Maria-Chapdelaine a été chargée de faire réaliser une étude de faisabilité pour un projet d’un pont ferroviaire de 35 million.  Avec un tel pont, le secteur Dolbeau-Mistassini pourrait diversifier son économie par l'attrait d'un parc industriel offrant toutes les infrastructures nécessaires aux futures industries, dont une aluminerie par exemple. L'étude  devait permettre d'évaluer les coûts pour l'acheminement du gaz naturel, de l'électricité à haute tension et l'eau potable vers le parc industriel dans le secteur Mistassini.  Ce pont pourrait servir de lien entre les deux usines, la papetière et la scierie avec une conduite qui chaufferait la scierie à partir de la vapeur produite à l'usine de cogénération. Le projet prévoit aussi une gare de triage pour le train…. 

En janvier 2012,  le  préfet  M. Boivin  précise que l'année 2012 devra voir l'aboutissement du dossier d'un pont pour le transport ferroviaire au-dessus de la rivière Mistassini et la réalisation du Parc industriel des Grandes rivières. M. Boivin mentionne que la réalisation de cette infrastructure permettra de bénéficier des retombées du transport du minerai de la future mine du Lac à Paul, en plus d'apporter un avantage important pour la construction d'une aluminerie dans la MRC. Le préfet avance que l'année 2012 sera l'année de la réalisation des plans et devis définitifs du pont.  (extrait de  http://lesbleuetsdulacstjeanqc.blogspot.ca/2012/02/construction-dun-pont-ferroviaire.html )

Le 10 janvier 2013, on nous annonce que le dossier du pont ferroviaire avance:
Le dossier du pont ferroviaire à Dolbeau-Mistassini avance
Le 10 janvier 2013 - 09:33 | ldarackian@rncmedia.ca

Les élus de la MRC de Maria-Chapdelaine poursuivent leur travail dans le dossier du pont ferroviaire à Dolbeau-Mistassini.

L'étude sur le projet d'une trentaine de millions de dollars sera déposée dans quelques semaines aux gouvernements provincial et fédéral pour obtenir le financement requis à sa réalisation. Les ministres Denis Lebel et Sylvain Gaudreault, de même que le CN, recevront une copie de l'étude.

Ce pont ferroviaire, qui traverserait la rivière Mistassini, permettrait de transporter des copeaux entre la scierie et la papetière de Produits forestiers Résolu, de faciliter le transport du minerai en provenance du projet de mine de phosphore du Lac à Paul, et de préparer le terrain en prévision de la réalisation éventuelle d'un projet d'aluminerie.

Il reste maintenant à convaincre le CN d'accepter de prolonger son réseau. La compagnie n'entretient plus le chemin de fer entre Normandin et Dolbeau-Mistassini parce que jugé non rentable.

Si le CN ne veut pas s'impliquer dans le projet, la MRC pourrait réaliser un chemin de fer privé, comme celui de Roberval–Saguenay, en demandant à la compagnie ferroviaire de leur céder le tronçon reliant Dolbeau-Mistassini à Normandin.
 
Publié antérieurement sur le blogue des Bleuets:


 

vendredi 25 janvier 2013

Capsule historique sur l’Agriculture au Saguenay – Lac St Jean …. Au rythme des saisons



Deuxième capsule sur l'histoire de l'industrie agroalimentaire au Saguenay--Lac-Saint-Jean qui raconte le cycle de la vie de ceux qui, année après année, cultivaient la terre. Une réalisation de Nicolas Lévesque. Une production de Télé-Québec en collaboration avec la Table agroalimentaire du Saguenay--Lac-St-Jean, Canal Savoir, les Fêtes du 175e du Saguenay--Lac-St-Jean et la Société Radio-Canada:

 Vidéo




http://www.facebook.com/LaPageDesBleuetsDuLacSaintJean







lundi 21 janvier 2013

Les nombrils de notre région (kettles)… Des curiosités topographiques uniques au Québec


kettles  (les nombrils de notre région)

Voici l'extrait d'un article publié sur un hebdomadaire régional "Le Progrès- Dimanche", le 30 juillet 2000:
  Les nombrils de la région ( La page Scientifique)

D’où viennent les étranges dépressions plus ou moins rondes qu’on observe principalement à Lac-à –la-Croix et à Hébertville?  
Ce chapelet de dépressions et de petits lacs le long du contrefort des Laurentides sont-ils d’origine volcanique ou le fruit d’une pluie de météorites comme certains pourraient le penser?

Une promenade dans le passé permet de voir les phénomènes géologiques qui ont donné naissance à ces curiosités topographiques. Ainsi remontons donc dans le temps jusqu’à  il y a 18000 ans.

Un énorme glacier couvre notre région et la partie nord de l ’Amérique. Son épaisseur ici est de l’ordre de 3 kilomètres. Cette masse de glace a provoqué un enfoncement du continent de quelques centaines de mètres. La glaciation correspond à une période de refroidissement du climat terrestre. C’est le dernier de plusieurs épisodes semblables de refroidissement que notre planète a connu au cours des quelques millions d’années. À la faveur d’un réchauffement planétaire, la fonte du glacier au Saguenay—Lac Saint-Jean s’amorce il y a environ 10,500 ans.

La fonte de la glace sur la plaine d’Hébertville n’est pas uniforme; il reste de gros glaçons de plus de 100 mètres parsemés dans la plaine qui se sont détachés du glacier.  Un plus gros glaçon, celui-là d’un kilomètre de diamètre, occupe le site du Lac-à-la-Croix.  Et un très gros demeure au fond du Lac Kénogami.  Ces glaçons résiduels, gros et petits, sont partiellement enterrés par les dépôts  des eaux de fonte avant de fondre eux-mêmes. (Figure 1)
Une série de dépressions, creux de culot de glace morte ou kettles (signifie chaudrons en anglais) marquent le paysage là où les glaçons se situaient. Il y en a près de 300 dans la plaine d’Hébertville, une concentration unique au Québec!  Le lac Vert, le lac Kénogamichiche, le lac Goulet, le lac Wiki, le lac Sec et le Petit lac Bouchette en tirent leur origine de même que le petit lac dans le rang 2, entre Hébertville et Lac-à-la-Croix.
Le gros glaçon duquel est issu du Lac-à-la-Croix s’est segmenté pendant la fonte, permettant des dépôts de crevasses dans ses différentes parties, dépôts qui séparent les différents éléments du lac actuel et qui explique sa forme très particulière.  Ces dépôts sont à l 'origine de la presqu’île Croft.  En forme de « T » celle-ci est située au centre du Lac-à-la-Croix.  Des glaçons isolés et plus petits sont à l ‘origine des kettles que sont la Terrine à fond  sec près de l’église de Lac-à-la-Croix et le Lac Vouzier.
…………......... source et suite de     l’article:  http://www.clssaglac.com/upload/module/file/m_liste/liste_fichier_1073.pdf 

kettle d'Hébertville
Source:   http://www.obs.ujfgrenoble.fr/paysagesglaciaires.net/site_source/Photos_complementaires/kettle.html


Kettle  à  Lac-à-la-Croix


Vidéo:  Ballade au dessus de la plaine d'Hébertville:

Michel Ricard présente une vidéo: Ballade au-dessus de la plaine d'Hébertville.
Vous y verrez quelques formations qui datent de l'époque glaciaire, les kettles,
propres à cet endroit. Le lac de Lac à la Croix, en est formé, comme vous pourrez le voir,
de plusieurs kettles.
Comment ils se forment ?
Lorsque le front d'un glacier est recouvert d'une grande quantité de matériaux (des pierres de toutes tailles en général mais parfois de la terre,), il arrive qu'une partie de la glace se retrouve isolée du reste du glacier, protégée par les matériaux qui la recouvre.
Souvent, des dépôts fluvio-glaciaires viennent entourer l'amas de glace, la noyant sous des couches de sédiment pouvant atteindre plusieurs mètres d'épaisseur. La glace, protégée des conditions météorologiques extérieures, peut subsister ainsi pendant des millénaires.
Lorsque la glace parvient à fondre, le vide créé provoque l'effondrement des terrains situés au-dessus qui prennent alors la forme d'une dépression en entonnoir pouvant se remplir d'eau.
Les kettles peuvent avoir des tailles variables en fonction du volume de glace initialement emprisonné : de quelques dizaines de centimètres à plusieurs centaines de mètres de diamètre



vendredi 18 janvier 2013

Construction d’un Centre de Détention à Roberval


Le Centre de Détention de Roberval devrait être prêt pour fin 2014
Isabelle Tremblay
Le Quotidien(ROBERVAL)
Malgré un léger ralentissement des activités, la construction du Centre régional de détention de Roberval progresse selon l'échéancier prévué
Le porte-parole de la Société immobilière du Québec (SIQ), Martin Roy, indique que les travaux d'excavation et de forage des pieux de fondation reprendront vers la fin du mois de janvier, dès que la température le permettra.
«Nous connaissons une période plus calme sur le chantier et cela est essentiellement attribuable aux conditions hivernales. Mais tout se passe très bien et la fin de l'hiver sera marquée par le lancement des travaux de fondations», précise-t-il.
À ce jour, plusieurs contrats ont été octroyés alors que d'autres sont en attente d'adjudication ou d'ouverture de soumission. En date d'hier, 43% des contrats attribués l'ont été à des entreprises du Saguenay-Lac-Saint-Jean.
Le conseiller en développement économique pour le Comité de maximisation des retombées économiques régionales, Jean-Lin Otis, indique que plusieurs contrats iront en ouverture de soumission d'ici la fin du mois et que d'autres seront publiés sous peu.
Le chantier a démarré dans le parc industriel, à Roberval, en novembre dernier. La livraison de la prison régionale est prévue pour décembre 2014. Ce projet nécessitera des investissements de 115 M$.
Le futur établissement comprendra 180 cellules de détention. Il offrira 31 places de plus que comptent les prisons de Roberval et Chicoutimi
 
Impacts positifs de la construction de la prison de Roberval
La construction de la prison de Roberval a des impacts positifs pour les entreprises régionales.

En date d'aujourd'hui, 43 % des contrats attribués l'ont été à des entreprises du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Plusieurs autres contrats iront en ouverture de soumission d'ici la fin du mois et d'autres seront publiés sous peu.

La livraison de la prison régionale est prévue pour décembre 2014, un investissement de 115 M $.
Source 
http://www.dolbeau-mistassini.planeteradio.ca/articles/20130110092538/impacts_positifs_construction_prison_roberval.html
 
Seule la prison de Roberval sera construite au Québec
  ldarackian@rncmedia.ca




Trois des quatre projets de centre de détention dans les cartons du gouvernement Marois resteront en plan pour au moins deux ou trois ans encore.

Seul l'établissement prévu à Roberval, dont la construction est amorcée, sera réalisé à court terme.

Le gouvernement sera forcé de rendre publique en mars une longue liste de projets de construction, déjà annoncés, qui ne pourront démarrer aussi vite que prévu.

Bien représenté au Conseil des ministres, le Saguenay–Lac-Saint-Jean verra son projet aller de l'avant avec son centre de détention de 115 M $.

En décembre, le président du Conseil du trésor, Stéphane Bédard, avait indiqué que tous les projets d'immobilisations seraient réévalués, hormis ceux dont les travaux étaient amorcés.
source :   
http://www.dolbeaumistassini.planeteradio.ca/articles/20130118092100/seule_prison_roberval_sera_construite_quebec.html
 
 
                                                                                             
  
 

jeudi 17 janvier 2013

À suivre aussi sur la page Facebook


Vous pouvez maintenant suivre « Les Bleuets du Lac St-Jean » sur la page Facebook
Vous y retrouverez plus de faits d'actualité et des "coups de coeur"...


https://www.facebook.com/LaPageDesBleuetsDuLacSaintJean
 
présentement -24'C 17 janvier 2013.

vendredi 11 janvier 2013

La fête des Ours Blancs au Zoo Sauvage de St-Félicien



Zoo sauvage de St Félicien
Évènement spécial 12 janvier 2013
12 janvier 2013 − La fête des ours blancs
Invitation à venir célébrer la fête de nos ours blancs.
] Dévoilement du gâteau glacé ;
] Sortie des ours à 13 h 15.
] Kiosque sur l’ours blanc : venez en apprendre plus sur l’écologie de l’espèce.
] Conférence sur les ours blancs de Churchill à 15 h devant le foyer du Boréalium.


Mise à Jour – 13 janvier 2012
Yellé a bien célébré...
crédit photo TVA nouvelles 

L'ours polaire Yellé a célébré ses 7 ans, samedi, au Zoo Sauvage de St-Félicien
On lui a offert un gigantesque gâteau de glace et de neige dans lequel des surprises étaient camouflées (des poissons).
Le personnel du jardin zoologique profite généralement de cet événement pour sensibiliser le public à la précarité de cette espèce mise en danger, notamment, par le réchauffement climatique.


L'hiver au Zoo, une sortie en famille inoubliable.

Prochain évènement spécial: 
 2 février 2013 ...  Le jour de la moufette
Dès 11h, invitation à venir célébrer le retour de la lumière, la Chandeleur. Ernest, la moufette du Zoo, prédira l’arrivée du printemps. Fêter la Chandeleur à l’espace foyer du Boréalium en se régalant de crêpes nappées de sirop d’érable.


Vous pouvez suivre « Les Bleuets du Lac St-Jean » sur la page Facebook https://www.facebook.com/LaPageDesBleuetsDuLacSaintJean


N'oubliez pas de laisser un Commentaire  ou marquer votre Réaction, juste ici en bas.

mercredi 9 janvier 2013

Pêche blanche sur le Lac Saint-Jean en images et témoignage d'un pêcheur

   Crédit Vidéo:   IREPlulaval


Pour voir la vidéo, cliquer sur "Visionner sur Youtube"
Voir "La Pêche Blanche au Lac Saint-Jean"  






la pêche blanche à Vauvert
 

 

(19-02=2013)  Pour visionner une autre vidéo "Pêche blanche Lac St-Jean", tournée par tvcogeco: 



 

 
 
https://www.facebook.com/LaPageDesBleuetsDuLacSaintJean
            

Pour en savoir plus sur la pêche blanche au Lac,  suivre ce lien:

lundi 7 janvier 2013

De 1838 à nos jours; La ligne du temps

 
 

Vous vous intéressez à l’histoire?  
Vous pouvez consultez un site, qui dans le cadre des fêtes du 175ième anniversaire,  vous fera découvrir  l’histoire du Saguenay/Lac St-Jean de 1838 à nos jours en suivant le lien 
 




 

21 août 1849; Ouverture du Lac-Saint-Jean

L’abbé Nicolas-Tolentin Hébert, fondateur de la société de l’Islet-Kamouraska, accompagne un groupe de 44 personnes au lac Saint-Jean. Ce groupe, instigateur de la colonisation du Lac-Saint-Jean, s’installe alors au bout du lac Kénogami et commence immédiatement le défrichement des futurs lots.  
le grand feu
 

19 mai 1870; Le grand feu

En ce printemps sec, le feu né d’un abattis allumé près de la rivière à l’Ours (Saint-Félicien), se propage en quelques heures jusque dans les environs de Grande-Baie. Vers 11 heures, un vent violent se soulève et en moins d’une demi-heure, tout l’ouest du Lac-Saint-Jean est en flamme.
 
D'autres publications à consulter sur le blogue des Bleuets:
 
 
 

http://www.facebook.com/LaPageDesBleuetsDuLacSaintJean

 

samedi 5 janvier 2013

La fête des Rois ou Épiphanie : 6 janvier


Il y a quelques années, la fête des Rois était une occasion de plus pour recevoir les membres de la famille et les amis à la maison.  C’était aussi une façon de souligner la fin des festivités saisonnières.  Pour l’occasion,   un gâteau était servi pour le dessert dans lequel on avait  pris soin de cacher un pois et un haricot avant la cuisson. Pour le service, le gâteau était partagé en autant de portions que de convives.  Ceux qui trouvaient le pois et le haricot dans leur portion de gâteau se voyaient couronner  Reine et  Roi de la journée ou de la soirée. 
C'était souvent le dernier 'recevage' du temps des fêtes.

Aujourd’hui on retrouve  la galette des Rois dans plusieurs pâtisseries pour continuer cette tradition.




Un peu d'histoire...




De coutume en culture
Jusqu'aux années 1960 au Québec, l'Épiphanie est une fête d'obligation importante.
Peu importe le jour de la semaine où ils tombent, les Rois se fêtent comme un dimanche et tous ont l'obligation d'assister à la messe. Selon les familles, la journée du 6 janvier est aussi l'occasion d'un repas appelé souper des Rois au cours duquel il est d'usage de déguster un gâteau spécial. Ce gâteau des Rois ou galette cache habituellement un pois et une fève qui, une fois repérés, servent à élire un roi et une reine d'un jour. La façon de procéder au tirage consiste généralement à couper le gâteau en autant de parts qu'il y a de convives. Ainsi distribués, les morceaux de gâteaux cachant l'un ou l'autre des trésors révèlent à l'assemblée leur roi et leur reine qu'on s'empresse de couronner.
On ne sait trop d'où vient ce gâteau ou cette galette mais l'hypothèse la plus plausible est en lien avec la symbolique de sa forme et de sa couleur. Selon les recettes traditionnelles, le gâteau ou galette des Rois a une forme ronde, généralement plate et est de couleur jaune dorée, sorte de rappel des coutumes païennes autour du solstice d'hiver (soleil) et du cadeau offert par l'un des Rois mages (or).
La coutume de l'élection des Rois est très populaire en France et c'est probablement par cette filière qu'elle s'est transmise jusqu'en Amérique. Sa première apparition en France remonte au XIVe siècle puis elle prend une grande expansion à partir du XVIIe siècle. Plusieurs voient cependant dans cette coutume des vestiges des Saturnales de la Rome antique. Au cours de ces réjouissances païennes, il était d'usage d'élire un roi au sort parmi les jeunes soldats romains. Ce roi avait le droit de lever tous les interdits pendant son règne d'un jour ce qui donnait lieu à de nombreuses bouffonneries. L'arrivée du christianisme a tôt fait de camoufler par des fêtes religieuses ces coutumes romaines considérées licencieuses.
Si au Québec l'aspect religieux de la fête des Rois est en perte de vitesse, la coutume de manger la galette persiste. On trouve en effet sur le marché à cette période plusieurs types de gâteaux pour célébrer les Rois. Dans plusieurs pays, l'Épiphanie marque l'apothéose des célébrations des Fêtes. À l'instar de Jésus qui reçoit les offrandes des Mages, des enfants du Mexique et d'Espagne, d'Allemagne ou de Russie doivent attendre le 6 janvier pour recevoir leurs cadeaux. Pour ces peuples, la coutume d'offrir des cadeaux le 6 janvier est davantage en lien avec les traditions chrétiennes d'Orient.