mercredi 26 septembre 2012

Le pont couvert de Ste-Jeanne-d'Arc devra subir une 'cure de jeunesse'

Sur un site champêtre, le pont couvert de 82 pieds de long et datant de 1936  qui est situé à moins de 2 km du centre du village, devra être restauré. Le ministère du Transport a été saisi du dossier.  Le pont Rouge de Saint-Jeanne-d'Arc a été érigé au dessus de la rivière Noire.

Voici le pont Rouge de Sainte-Jeanne-d'Arc:




 
Réfection du pont couvert en bois de Sainte-Jeanne-d'Arc

Le 26 septembre 2012 - 08:17 | ldarackian@rncmedia.ca

 
Ce n'est pas avant l'an prochain, au plus tôt, que le ministère des Transports procédera la réfection du pont couvert en bois de Sainte-Jeanne-d'Arc.

Le maire de la municipalité, Yvan Pilote, attend ces travaux avec impatience. D'ailleurs, au début juillet, il avait convoqué la presse régionale pour mettre de la pression afin que ces travaux s'amorcent cet automne.

Le pont couvert en bois, qui date de 1935, est classé comme bâtiment patrimonial par le ministère de la Culture et des Communications. Mais, depuis l'an dernier, du vandalisme est commis sur le pont, abimant sa structure et altérant son aspect visuel.

Le montant des rénovations demeure inconnu pour le moment.
 
 
Également publié sur le blogue des Bleuets:
 
http://www.facebook.com/LaPageDesBleuetsDuLacSaintJean

 

samedi 22 septembre 2012

Saint-Prime... entre Roberval et Saint-Félicien





Un arrêt à Saint-Prime





Saint-Prime, la municipalité située entre Roberval et Saint-Félicien... là où on est à 2 minutes de tout... voici un aperçu:

 
Vidéo


 

La municipalité de Saint-Prime est située entre Roberval et Saint-Félicien dans la municipalité régionale de comté du Domaine-du-Roy. Avec  ses 2,758 habitants (en 2011), elle renferme quelques petits trésors incontournables : sa fromagerie Perron[] célèbre de par le monde avec son fromage cheddar fort, qui fut servi à la noblesse britannique, son miel de fleur de bleuet sauvage  de l'entreprise Apilac et aussi pour sa plage municipale gratuite renommée pour son eau fraîche et propre. Un parcours de golf de 18 trous,( Saint-Prime-sur-le-lac-St-Jean), dont le terrain borde le lac Saint-Jean, y est aussi offert. 

Les habitants de St-Prime sont les Primoises et les Primois. 

(Extrait de Wikipedia)


Site internet de la municipalité de St-Prime:  



Musée de la Vieille fromagerie Perron
Le   Musée est ouvert à l’année pour les groupes de 20 personnes et plus, sur réservation. La visite guidée a lieu toutes les 60 minutes, à compter de 9 h 00 ou de 10 h 00 selon l’horaire en vigueur. Chaque visite dure environ 1 heure. La dernière visite a lieu à 16 h 00 ou 17 h 00 selon l’horaire en vigueur.
La Fromagerie Perron depuis 1890.
Les produits de la fromagerie Perron se retrouvent dans toutes les épiceries, les chaînes d’alimentation  et les boutiques spécialisées du Québec.  Ils sont aussi disponibles dans certains établissements en Ontario, dans l’Ouest canadien et dans les Maritimes.
La fromagerie Perron continue également à exporter son cheddar en Angleterre.
On retrouve également une gamme de produits exportés vers l’Amérique du Sud.
Pour connaître la variété de leurs produits, consultez
Le Vieux Couvent de Saint-Prime
Le Vieux Couvent de St-Prime est devenu depuis 2001, un lieu de diffusion de spectacles des plus courus à travers le Saguenay-Lac St-Jean. Le Vieux Couvent est maintenant reconnu comme la salle de spectacles de la relève musicale. Les grands noms de la chanson ont fait vibrer ses murs (Fred Fortin, Mara Tremblay, Steve Faulkener, Galaxie 500, Stéphan Barry Band, Karkwa).
L'esprit du Vieux Couvent, se distingue, par la qualité de gestion de son équipe dynamique, de l'équipement technique, par l'intimé de sa salle de spectacle des plus sympathique.
"La Corporation du Bedeau produit environ 10 spectacles par année, principalement des spectacles de musique et de théâtre et cela du mois de septembre au mois de mai."
Surveillez le calendrier des spectacles sur le http://www.vieuxcouventstprime.com
Apilac  (miel artisanal)
Liste des produits :
Miel de fleur de bleuet sauvage, miel du Lac St-Jean, miel d'Antan, moutarde au miel à l'ancienne
Point de vente : dans la région  
Apilac :
Peter John Keating et Louise Boisclair
426, rang 3
St-Prime
G8J 1W8
418.251.6435

 
Yougourt Authentic
Lait biologique transformé
Quatre producteurs s'unissent sous la bannière Naturalait afin de créer pour vous la gamme de yogourts Authentik!
Le lait qui entre dans la fabrication du yogourt Authentik de Naturalait est issu d’une agriculture dite biologique. Concrètement, Naturalait utilise le lait provenant de fermes biologiques qui respectent l’équilibre de la nature. Nos animaux sont élevés avec un maximum de confort et de liberté. Leur alimentation est naturelle et variée. Aucun engrais chimique et aucun herbicide ne sont utilisés dans les champs en culture. De plus, aucune hormone n'est utilisée pour le bétail. Notre lait et le yogourt Authentik de Naturalait sont garantis bio par un organisme de certification accrédité et nos fermes font l’objet d’un contrôle rigoureux toutes les années.
Extrait de   http://www.naturalait.com/Pour plus d’informations sur ces yogourts biologiques :    http://www.naturalait.com/    





Aussi à lire sur le blogue des Bleuets:
La route des fromages: 
http://lesbleuetsdulacst-jeanqc.blogspot.ca/2011/08/la-route-des-fromages.html 










vendredi 21 septembre 2012

Un camp forestier a effectué un virage vert par l’énergie solaire


Publié le 19 septembre 2012 à 08h25  

Virage vert par l'énergie solaire

Richard Carbonneau, président de RCTF / Photo Marc St-Hilaire
Marc St-Hilaire
Le Quotidien
(ALMA) Qui aurait imaginé, il y a à peine quelques années, un camp forestier presque exclusivement alimenté à l'énergie solaire? C'est pourtant ce qu'a réalisé l'entreprise RCTF dans le secteur du lac Huard.
Le camp de RCTF est situé à la frontière de la Réserve faunique des Laurentides, à environ 90 kilomètres des limites d'Alma. Celui-ci peut accueillir jusqu'à 38 travailleurs, lesquels y sont hébergés et nourris.
Jusqu'ici, les génératrices de l'établissement nécessitaient l'équivalent de 65 000 à 70 000 dollars de carburant sur une base annuelle. En tenant compte de l'entretien de ces imposants équipements, ce sont près de 100 000 dollars qui étaient alloués à l'approvisionnement énergétique du camp.
Il y a deux ans, le président de RCTF, Richard Carbonneau, a songé à remplacer le pétrole par le solaire, une démarche qui cadrait parfaitement avec la certification ISO 14 001. Entre autres cibles, celle-ci recommande de minimiser les émissions de CO2.
Après de longues recherches, il a enfin déniché le système idéal auprès de l'entreprise Volts Énergies de Laval.
Il y a près de deux mois, les panneaux solaires ont ainsi été installés, se dressant telle une gigantesque muraille à l'entrée du campement. Selon les perspectives, ces derniers seront en mesure de desservir l'équivalent de 60 à 80 % des besoins.
En tout, RCTF a déboursé 180 000 dollars pour compléter cette conversion. Un investissement assumé en totalité par l'entreprise qui devrait être absorbé à l'intérieur des quatre prochaines années, estime Richard Carbonneau. Rien que ce mois-ci, la consommation de diesel au campement est passée de 4000 litres à 1700 litres, une réduction de 67 %.
L'installation photovoltaïque peut déployer une puissance maximale de 24 kilowattheures avant de recourir aux génératrices. Aussi a-t-on dû modifier le système de chauffage électrique, lequel est aujourd'hui alimenté au propane.
«Nous utilisons les génératrices de 16 h à 19 h, lorsqu'il y a davantage de besoins énergétiques. Autrement, c'est presque uniquement le solaire qui fonctionne. Nous sommes très satisfaits. Plus le prix de l'essence grimpe et plus notre investissement prend de la valeur», exprime Richard Carbonneau.
Influence sur les travailleurs
Grâce à ces changements, RCTF améliore considérablement son empreinte environnementale. Auparavant, les génératrices fonctionnaient 24 heures sur 24, sept jours par semaine. Depuis la mise en place du système photovoltaïque, on a réduit les émissions de CO2 de 15 tonnes. En hiver, cette même diminution sera de plus ou moins 30 tonnes par mois, comparativement aux années antérieures.
Inspirés par cette volonté d'implanter de nouvelles normes écologiques, les employés ont eux aussi modifié leur approche.
Chaque contenant d'huile, chaque tuyau usé, chaque guenille souillée sont entreposés dans des bacs distincts, installés dans un abri destiné à cette fin. Dans la cuisine, où s'affairent les cuisinières Sylvie Pelletier et Lynda Waltzing, on ne retrouve aucune assiette ou aucun verre non recyclable.
Les anciens globes de 60 watts ont été remplacés par des ampoules écoénergétiques.
«Gaspiller le courant, ça n'existe plus au campement, indique Richard Carbonneau. Il y a eu un changement de culture lorsque nous avons obtenu la certification ISO 14 001. En matière de recyclage, nous avons complètement renversé la situation. Avant, on vidait un bac de poubelles par semaine. Maintenant, nous avons du mal à remplir un bac de déchets par période de deux semaines. Nous recyclons tout ce que nous pouvons recycler», confie Richard Carbonneau.
Source : http://www.lapresse.ca/le-quotidien/actualites/201209/19/01-4575416-virage-vert-par-lenergie-solaire.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B4_en-manchette_322_section_POS4

 

lundi 17 septembre 2012

Deux projets miniers à surveiller….


Le projet du Lac à Paul sur la bonne voie
Apatite - projet Lac Paul

Le 12 septembre 2012 - 07:46 | ldarackian@rncmedia
L'autre projet, celui de phosphore de Ressources d'Arianne, a été présenté par le chef de la direction de l'entreprise, Bernard Lapointe.

Le minerai extrait du projet du Lac-à-Paul dans le secteur Chute-des-Passes sert à 85 % pour le marché des fertilisants.

Il s'ait d'une mine à ciel ouvert d'une durée de vie minimum de 25 ans qui va extraire 3 millions de tonnes de minerai par année. Le projet commande des investissements de 813 M $ et créera au moins 200 emplois directs.

Le sujet vital pour la compagnie est le transport du minerai. Le point d'arrivée est le port de Grande-Anse pour l'exportation par la voie maritime. Dépendamment du type de transport choisi, trois endroits de sorties sont envisagés pour rallier le port de Grande-Anse : Alma, Dolbeau-Mistassini ou L'Ascension..

La mise en opération de la mine est prévue pour 2015.
Source:
http://www.dolbeau-mistassini.planeteradio.ca/articles/20120912074604/projet_lac_paul_sur_bonne_voie.html 
Pour plus d’informations sur le Projet du Lac Paul :   http://synapse.uqac.ca/2012/projet-de-mine-a-ciel-ouvert-dapatite-au-saguernay-lac-saint-jean-quebec/      
 
 

Projet Crevier au nord de Girardville

 
 
 
minerai de tantale  
 
Le 12 septembre 2012 - 07:47 | ldarackian@rncmedia.ca
Une salle à pleine capacité de 84 personnes a assisté hier soir aux exposés sur les deux projets de mine dans le secteur dans le cadre d'un souper-conférence de la Chambre de commerce et d'industrie de Dolbeau-Mistassini.

D'abord, le président et chef de la direction de la société minière MDN, Serge Bureau, a dressé le portrait du projet Crevier situé à 50 kilomètres au nord de Girardville. Le but est d'exploiter une mine de niobium et de tantale à compter de 2016.

400 emplois seront créés au moment de la construction de l'usine de flottation et de l'usine de raffinage. 150 employés permanents verront à l'opération de la mine qui a une durée de vie prévue d'une vingtaine d'années.

Des investissements de 330 M $ seront nécessaires pour extraire les 25 millions de tonnes de minerai, à raison de 4 000 tonnes par jour. Les retombées économiques pour le Saguenay–Lac-Saint-Jean sont évaluées 800 M $.
Source:  http://www.dolbeaumistassini.planeteradio.ca/articles/20120912074734/projet_crevier_nord_girardville.html 
Pour plus d’informations,
Sommaire du projet Crevier :      http://www.mdn-mines.com/fr/activites/quebec/crevier/     
 
Publication en lien avec :
Construction d’un pont ferroviaire à Dolbeau-Mistassini
 
 
Et n'oubliez pas que marquer votre réaction suite à cette publication  et/ou  laisser vos commentaires si vous êtes abonné à ce blogue.      Merci!
 
 



vendredi 14 septembre 2012

Saison de chasse au Saguenay / Lac Saint-Jean


Saison de chasse 2012: La saison de chasse à l'orignal sera légèrement écourtée

(Source: Radio-Canada) Le ministère de la Faune annonce un changement majeur dans la saison de la chasse à l'original avec arme à feu cette année. 

Pour la première fois, le dernier week-end sera amputé pour laisser plus de place en forêt aux chasseurs de petits gibiers.

La saison de la chasse à l'original débute dans un peu plus d'une semaine, soit le 22 septembre et s'étend jusqu'au vendredi 12 octobre. L'agent de protection de la faune, Régis Girard, ne croit pas que cette mesure nuise aux chasseurs de gros gibiers.

Cette année, seuls les mâles et les veaux peuvent être abattus. Les amateurs de chasse à l'arc et à l'arbalète peuvent déjà s'adonner à la chasse en forêt.


Voir l'article au
Le début de saison est une période importante pour rappeler les règles de sécurité. Régis Girard répète qu'il est interdit d'avoir une arme à feu chargée à bord d'un véhicule. Chaque année, une quarantaine d'infractions sont données aux contrevenants.


 




 
Préc.


Su
 

mercredi 12 septembre 2012

L'emplacement du Lac St-Jean sur la carte géographique


Bonjour,

La provenance des visiteurs sur le Blogue des Bleuets, aujourd’hui, le 12 septembre 2012 :

Entrée
Pages vues
Canada
51
Russie
11
États-Unis
11
France
8
Allemagne
2
Belgique
1

Et la question suivante a été posée :

« Où est situé le Lac Saint-Jean? »

Voici la réponse : Le Lac St-jean est une composante de la région du   ‘’Saguenay, Lac St-Jean’’, située dans la province de Québec, au Canada, en Amérique du Nord.


Voici l’emplacement du Lac Saint-Jean en images :
    

La zone colorée en rouge indique l'emplacement du Saguenay/Lac Saint Jean.



Le Lac que vous voyez est le Lac St-Jean et la grande rivière, à droite, qui côtoie 
le Lac est le Saguenay.

Aussi disponible sur le Blogue des Bleuets:





mardi 11 septembre 2012

SAFARI PHOTO AUTOMNAL / Au Zoo sauvage de Saint-Félicien


Zoo sauvage de Saint-Félicien



  
                                                        
 
SAFARI PHOTO AUTOMNAL
du 23 août au 22 septembre 2012

Imaginez-vous dans le Parc des sentiers de la nature au lever du soleil avec une brume matinale qui entoure les orignaux. Quelle belle photo! Et bien, le Zoo sauvage vous offre de mettre vos talents de photographe à l’oeuvre.

Le conducteur de train fera des arrêts permettant de prendre des photos exceptionnelles des espèces animales qui peuplent les sentiers. Et pourquoi ne pas en profiter pour observer les comportements des cervidés, en période de reproduction, qui arborent leurs somptueux panaches.

Une balade inoubliable où le silence des visiteurs permettra d’entendre parler la forêt.

HORAIRE :

Le samedi 22 septembre 2012 (remis au lendemain en cas de mauvaise température.) de 7 h à 9 h.

Arrivée des participants à 6 h 30 à la billetterie du Zoo.

COÛT :

Coût incluant petit déjeuner et accès au Zoo :

  • Adulte (15 ans et plus) : 60 $
  • Enfant (3 à 14 ans) : 30 $
  • Enfant (moins de 3 ans) : gratuit

Coût incluant un rabais aux détenteurs du Passeport Zoo :

  • Adulte (15 ans et plus) : 30 $
  • Enfant (3 à 14 ans) : 15$
  • Enfant (moins de 3 ans) : gratuit

Les taxes sont inclusent.

Activité sur inscription : 418-679-0543 poste 5241 ou par courriel