lundi 6 août 2012

L’usine Résolu de Dolbeau-Mistassini serait prête à produire du papier… (2012)

Papetière Résolu à Dolbeau-Mistassini




 

« L'usine de Dolbeau-Mistassini est prête à produire du papier
Le 6 août 2012 - 08:18 | ldarackian@rncmedia.ca




La date butoir d'aujourd'hui pour en venir à une entente avec Hydro-Québec pour la vente d'électricité de l'usine de cogénération de Dolbeau-Mistassini a été fixée par Produits forestiers Résolu.

C'est que la papeterie dolmissoise est prête à compter d'aujourd'hui à produire du papier.

Par contre, Hydro-Québec, elle, n'a pas de date butoir. Théoriquement, la société d'État a jusqu'au 20 décembre 2012 pour en venir à une entente.

Le litige tient du fait que Résolu considère que l'usine de cogénération et la papeterie représentent un complexe intégré alors qu'Hydro-Québec prétend que les deux entités sont indépendantes. Le coût d'achat d'électricité est plus élevé si le complexe est intégré, comme c'est le cas pour l'usine Fibrek de Saint-Félicien, qui obtient 10,6 cents le mégawatt.

Le redémarrage rapide de la papeterie de Dolbeau-Mistassini vise à contrecarrer la mise en opération de l'usine de Port-Hawkesbury, en Nouvelle-Écosse, qui s'apprête à mettre sur le marché 400 000 tonnes de papier identique à celui produit à l'usine dolmissoise, qui est limité à 150 000 tonnes.

Résolu veut donc envahir le marché avant sa rivale. La première entreprise à mettre son papier sur le marché sera la mieux positionnée, selon le président de PFR, Richard

Garneau. »

Source:











Élections provinciales: Papeterie de Dolbeau-Mistassini : rumeurs de réouverture persistantes
(Source: Radio-Canada) Ce qui constitue l'un des principaux enjeux électoraux dans la circonscription de Roberval, la réouverture de la papeterie de Dolbeau-Mistassini, pourrait être l'objet d'une annonce au cours des prochains jours.
Selon plusieurs acteurs politiques au Lac-Saint-Jean, une annonce serait faite d'ici le 17 août.
Le ministre responsable du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Serge Simard, soutient qu'une entente serait sur le point d'être conclue entre Produits forestiers Résolu et Hydro-Québec sur la vente d'électricité de l'usine de cogénération de Dolbeau-Mistassini.
Il s'agit d'une condition nécessaire à la relance de l'usine à papier de Dolbeau-Mistassini, fermée depuis plus de deux ans
                        
M. Simard a précisé que les négociations se poursuivent entre Hydro-Québec et Produits forestiers Résolu pour signer le contrat d'achat de l'électricité, malgré le fait que les parties avaient fixé au 6 août la date où une entente devait être conclue.
Le prix de vente de l'électricité aurait été fixé et il ne resterait que quelques détails à ficeler.
« J'ai bon espoir que les gens, très bientôt, auront la conclusion de cette entente là parce que les négociations se continuent, affirme Serge Simard. Même que je crois qu'il n'y aura pas de mise à pied de qui que ce soit. »
De son côté, le candidat libéral et maire de Dolbeau-Mistassini, Georges Simard, dit être intervenu au cours des derniers jours pour rapprocher Hydro-Québec et Produits forestiers Résolu dans le dossier des négociations du contrat d'achat de l'électricité de la centrale de cogénération.
Georges Simard se dit convaincu que les négociations aboutiront positivement dans un délai assez court.
« J'ai tout fait pour qu'Hydro-Québec et Résolu s'assoient à la même table et règlent les derniers problèmes qui restaient, dit M. Simard. Je pense qu'on est à la veille d'entendre de très bonnes nouvelles. »
Son adversaire péquiste dans la présente campagne électorale et député sortant de Roberval, Denis Trottier, dit avoir parlé avec le président de Produits forestiers Résolu, Richard Garneau, mardi matin. M. Garneau lui aurait affirmé que la relance de la papeterie serait annoncée avant le 17 août.
« Je pense que ce sera une très bonne nouvelle pour le milieu et pour tous les gens qui ont travaillé très fort, que ce soit les travailleurs ou les gens du milieu qui ont collaboré pour faire en sorte que les conditions soient gagnantes dans la réouverture de cette usine là », souligne M. Trottier.
Espoir chez les travailleurs
Les déclarations des dernières heures suscitent de l'espoir chez les travailleurs qui s'affairent à préparer depuis quelques semaines cette réouverture, déclare le président du syndicat, Pascal Cloutier.
« On travaille presque à plein temps à mettre les équipements en ordre pour pouvoir se préparer en souhaitant que l'entente se règle dans les prochains jours, dit-il. On va être pas mal prêt à démarrer les installations. »
                                                                                             


   













Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de prendre un peu de votre temps pour me faire connaître vos commentaires et vos questions.

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.